• Un algorithme pour les annonces immobilières ?

    <header class="entry-header" style="margin: 0px 0px 1.714285714rem; padding: 0px; border: 0px; font-size: 14px; vertical-align: baseline; color: rgb(68, 68, 68); font-family: 'Open Sans', Helvetica, Arial, sans-serif; line-height: 14px;">

    Un algorithme pour les annonces immobilières ?

    </header>

    2014 a été une année déterminante en immobilier pour l’ensemble de la profession. Loi ALUR, probable règlementation du statut d’agent commercial (ou mandataire) et durcissement des mentions obligatoires sur les annonces immobilières (DPE,…)… Tout plein de choses qui rendent compliquée notre façon de communiquer, et commercialiser les biens pour lesquels nous avons été mandatés.

    Nous allons voir au travers de ce billet qu’il existe une nouvelle (pas tant que ça avec du recul) façon d’être en pôle position dans les affichages des annonces immobilières sur les portails, et gagner en visibilité, donc en chances de capter l’attention des potentiels acquéreurs.

    La remontée des annonces

    Longtemps utilisée par les agences et réseaux pour (soi-disant) gagner en visibilité, je peux m’engager à vous afficher un seul fait : cela n’a jamais servi à rien.

    Le technique consistait à désactiver/réactiver temporairement les annonces afin de tromper les récepteurs de flux d’annonces, et créer un rafraichissement fictif laissant penser que l’annonce est nouvelle.

    Sur certains portails comme SeLoger.com, spécialisé dans les alertes, cette technique reste très intéressante, pour les envois d’alertes mails justement.

    Pourquoi cela n’a jamais servi à rien pour le pro ? Si je vous parle de « principe de l’embouteillage » ça vous parle ? Toujours pas ? Bison Futé annonce que le prochain Samedi va être noir dans le sens des remontées, alors je dis à ma petite famille : « Nous allons partir Vendredi soir ! » Que diable, les autres aussi le feront, donc bouchons le Vendredi.

    En gros, Si tout le monde utilisait cette technique, tout le monde serait premier, donc cela revient au même.

    Deuxièmement, quand on cherche une maison, on prend le temps, on fait sa sélection, on parle alors de « Critérisation ».

    Effectivement, les premières annonces affichées (on parle dans les stats d’impressions) après recherche large suscitent la curiosité, donc des appels, mais pas certain que cela vous ajoute beaucoup de ventes, ou alors, c’est que vous avez de la chance de trouver le bon acquéreur à chaque coup.

    Mais sinon, pensez à une chose, et surtout vu le contexte, quand on cherche un bien, on cherche l’investissement de sa vie, donc on revient à notre Critérisation, qui n’est aucunement influencée par la position des annonces lors de la première impression.

    Ceux qui prétendent le contraire sont des commerciaux qui n’ont jamais cherché un bien immobilier à l’achat, ou ceux qui vous offrent ce service ne veulent pas votre bien, c’est un service stérile.

    Critérisation + ciblage = efficacité

    Ciblage immobilier

    Derrière cette formule se cache juste la façon la plus normale de diffuser ses annonces immobilières sur le web.

    Nous avons rencontré la majeure partie des spécialistes (Logic Immo, Regicom, SeLoger.com,…) qui nous confirment que l’interprétation des professionnels de l’immobilier vis-à-vis des annonces n’est pas la bonne, comme les fautes de français.

    L’acquéreur réfléchit, voit grand et pense grand. Il se concentre sur le potentiel du bien et les avantages pour sa famille (Avant qu’on me châtie, le prix reste essentiel).

    Votre rôle dans tout ça ? Cibler votre rédaction d’annonce, vous dire que tel ou tel bien conviendrait à un type de personnes et adapter l’ensemble de votre communication.

    Et si tout cela était lié ?

    Linking Immobilier

    Face aux techniques de rafraîchissement citées précédemment, et d’autres pratiques incorrectes (Inscription d’URL sur les photos,…), les diffuseurs d’annonces se sont armés de personnes comme vous et moi chargées de contrôler les flux entrants d’annonces immobilières, et valider ou non leur diffusion… Un peu comme Google en fait ?

    Les algorithmes existent dans le monde de l’immobilier

    Suite à notre rendez-vous avec les responsables commerciaux des carrefours d’audience immobiliers, le discours était sans appel : les annonces sont décortiquées et notées selon un barème précis.

    D’où notre question, répondent-ils  aussi a des guidelines de qualité, et un quality score, comme les sites web avec leur optimisation pour le référencement naturel et payant.

    Comment ça marche dans les annonces ?

    Il y a aussi des guidelines de référencement pour déjà être bien diffusé :

    • Présence du DPE (de plus en plus demandée)
    • Pas d’URL sur les photos
    • Pas de mots ou expressions bloquantes (transactions multiples, crédits, promotion)
    • Pas de constructions ultérieures
    • Code postal valide

     

    Et là où cela devient intéressant c’est dans la qualification de l’annonce. Nous voyons lors de la formation Communication qu’il faut penser à l’internaute avant tout travail de rédaction,  mettre des informations importantes en début d’annonce : http://agentco-immobilier.fr/comment-optimiser-annonce-immobiliere/

    Mais il y a aussi d’autres critères qui vont faire que votre annonce va être perçue comme plus pertinente aux yeux des validateurs :

    • Le nombre et la qualité des photos
    • Le ciblage de l’annonce (idéal pour…)
    • Le descriptif du bien, MAIS AUSSI DE L’ENVIRONNEMENT dans lequel il se situe
    • La présence des commodités à proximité
    • Les points d’intérêt (POI = Cases à cocher dans ADAPTIMMO, parking, piscine, BBQ, etc.)
    • La géo localisation ou zone de chalandise (le référencement local est l’avenir, tant au niveau de son entreprise que pour une personne ou des biens immobiliers)

    Tout un discours sur les remontées d’annonces pour vous affirmer que cela génère plus de curieux que de transactions, et si vous vous penchez plus sur les sources de vos contacts, vous qualifierez votre communication et en plus vous vous rendrez compte que nous n’avons pas tant tort que cela.

    Ensuite, vous n’êtes pas seuls sur votre marché, donc pour vous différencier, augmentez la qualité de vos annonces. Raison de plus pour le faire ? Les critères sont pris en compte (du moins nous en avons la preuve formelle) dans les guidelines de qualité des sites d’annonces immobilières, et pas besoin de payer une somme supplémentaire, il suffit juste de renseigner un maximum d’infos, prendre soin des photos, et respecter les règles de diffusion au maximum ainsi que la loi.

    « Référencement Local et Agent-Co ImmobilierTout sur le PTZ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :